L'archevêque de Douala (au sud du pays), le cardinal Christian Tumi, et des milliers de personnes ont marché aujourd'hui dans cette ville contre l'avortement médicalisé à l'appel de l'Eglise catholique du Cameroun. La manifestation, encadrée par la police, s'est déroulée sans incidents et a rassemblé quelque 20.000 personnes, selon l'archidiocèse de Douala, à l'origine de la marche.


Un programme de réduction des grossesses chez les mineures d'un coût de 6 millions de livres sterlings (près de 7 millions d'euros) a terminé avec un résultat inverse. En effet, le nombre de jeunes filles enceintes à l'issu a été plus que multiplié par deux. 


Obama s'est entretenu vendredi à l'issu du sommet du G8 avec le pape Benoît XVI au Vatican.

Parmi les sujets abordés : l'avortement. A ce sujet Barack Obama s'est engagé à tenter de réduire le nombre des avortements aux Etats-Unis.


Un nouveau mouvement pro-vie vient de se former : les Etudiants pro-vie.

A l'instar des "Student for life" (Etudiant pour la Vie en français), ce mouvement a un objectif ambitieux :  s'insérer au coeur des facs, des écoles et des classes prépas  pour porter une "culture de vie".


Avoir un avortement est dangereux pour les enfants futurs. C'est ce que vient de démontrer une équipe hollandaise menée par le Docteur Robbert van Oppenraaij de l'université érasmus de médecine MC. Ils ont présenté leurs découvertes le 25 juin dernier à Amsterdam.


Une échographie avant d'avorter. C'est désormais ce qui est suggéré aux femmes du Kansas, avec l'entrée en vigueur ce mercredi d'une loi, signée en mars dernier par Kathleen Sibelius, qui était à l'époque gouverneur de cet Etat et qui est devenue depuis la secrétaire à la Santé de l'administration Obama. L'idée: montrer l'image du fœtus ou faire entendre son cœur à la patiente au moins une demi-heure avant l'intervention.


Le couperet vient de tomber pour la star du raï Cheb Mami, accusé d'avortement forcé et de séquestration sur son ex-compagne, une photographe de presse.

Son ex-manager Michel Lecorre dit Michel Levy, qui était également l'organisateur de cette sale histoire, a écopé de 4 ans de prison et d'un mandat de dépôt immédiat lancé contre lui


Les évêques camerounais ont dénoncé la possibilité de recourir à "l'avortement médicalisé", offerte par le protocole de Maputo, un texte sur les droits des femmes ratifié en mai par le Cameroun, dans une déclaration reçue lundi par l'AFP à Yaoundé.


SANTÉ - Selon une enquête de l'OFS, Neuchâtel a le plus fort taux d'avortements en 2008, juste après Genève. Les chiffres restent toutefois stables d'année en année. Le taux d'avortement chez les adolescentes est l'un des facteurs. Décryptage


Le taux d'IVG pratiquées en Suisse est plutôt bas en comparaison internationale. On en compte 6,9 pour mille femmes entre 15 et 44 ans. Les chiffres publiés ce jour par l'Office fédéral des statistiques (OFS) montrent une certaine stabilité du nombre d'avortements en Suisse. 10'848 interruptions volontaires de grossesse (IVG) ont été pratiquées l'an dernier, soit un taux de 6,9 pour 1000 femmes entre 15 et 44 ans, ce qui représente 141 avortements pour 1000 naissances.


L'Eglise d'Espagne s'est de nouveau prononcée contre la libéralisation de l'avortement et a demandé jeudi aux députés catholiques de voter contre un projet en ce sens du gouvernement socialiste.


Caroline Roux, de l'ADV (Alliance pour les Droits de la Vie) sur Radio Notre-Dame, le 18 février dernier, au micro de Jean-Baptiste Giraud.


Une étude publiée par des chercheurs suédois dans le Journal of the American Medical Association fait état d'un accroissement considérable du taux de survie des bébés prématurés nés entre la 22e et 27e semaine de grossesse dû aux progrès de la néonatalogie. Ce qui pose le problème des avortements tardifs, légaux par exemple en Angleterre jusqu'à 24 semaines. Pour un bébé de 23 semaines, on peut donc avoir le choix entre le laisser vivre ou l'avorter...


Un test avant 10 semaines sur le sexe de son bébé est en vente sur Internet.

Rien n'empêche les françaises de l'acheter, de vérifier le sexe de son enfant, et d'avorter si ce n'est pas le sexe souhaité. Un pratique qui pourrait se répandre, en particulier parmis les populations d'origine immigrées, comme c'est déjà le cas dans d'autres pays d'Europe.


L'une des rares cliniques américaines qui pratiquait des avortements tardifs va fermer après l'assassinat de son propriétaire par un militant anti-avortement, a annoncé mardi la famille du docteur.

George Tiller, 67 ans, a été tué par balles le 31 mai dans une église luthérienne alors qu'il assistait au service dominical à Wichita (Kansas, centre). Il était l'un des rares médecins aux Etats-Unis à pratiquer des avortements tardifs, c'est-à-dire lorsque le foetus serait viable.


Nous relayons ici le message d'Olivia Déchelette, Porte-parole du Collectif Sages-femmes de demain, à la tête du combat contre un amendement visant à faire prescrire l'avortement médicamenteux par les sages-femmes. Proposée dans le rapport Poletti (photo ci-contre), l'amendement avait été retiré, puis est revenu en douce.


De nombreux manifestants ont participé samedi dans la ville française de Bordeaux à une marche pour la vie contre l'avortement et "pour la famille", organisée par l'association nouvellement créé "Oui à la Vie". Une contre-manifestation a rassemblé quatre fois moins de "pro-choix", sous forte escorte policière, a constaté un journaliste de l'AFP.


Une mention d’exception autorisant l’avortement dans les cas où la grossesse met la vie de la mère en danger a été ajoutée cette semaine dans le code pénal du Timor oriental. La nouvelle loi stipule qu’il est "légitime" de préférer la santé maternelle à la vie d’un enfant non-né. Outre cette condition d’urgence, les législateurs ont posé comme condition préalable l’accord de trois médecins et des parents. Cette clause restant irréalisable dans les régions rurales où les médecins sont rares, les sages-femmes seront habilitées à pratiquer les interruptions de grossesse.


Une majorité d'Espagnols est opposée au droit à l'avortement sans consentement parental dès l'âge de 16 ans tel que voulu par le gouvernement, selon trois sondages publiés lundi.


Un médecin pratiquant des avortements tardifs aux Etats-Unis a été tué par balles alors qu'il entrait dimanche dans une église du Kansas. Bête noire des mouvements anti-avortement, il a été tué peu avant 10H00 locales (15H00 GMT) par un homme qui a pris la fuite à bord d'une Ford de couleur bleue, ont indiqué la police et la mairie. Les autorités ont annoncé l'arrestation d'un suspect trois heures après les faits, un homme blanc et chauve âgé d'une cinquantaine d'années, selon la chaîne de télévision ABC News.


Syndicate content