Une association "anti-avortement" a présenté mardi une pétition signée par plusieurs centaines de scientifiques et d'intellectuels contre le projet du gouvernement socialiste de légaliser totalement l'avortement.

Les évêques espagnols ont pour leur part lancé une campagne pour dénoncer le fait que les espèces animales menacées sont, selon elle, plus protégées que les embryons humains en Espagne.


professeur sicard eugénisme« Osons le dire, disait-il au Monde : la France construit pas à pas une politique de santé qui flirte de plus en plus avec l’eugénisme [...]. Je suis persuadé que si la France avait été confrontée, à l’occasion d’un régime nazi, à des pratiques eugénistes similaires, elle répugnerait aujourd’hui à s’engager sur une pente particulièrement dangereuse. La vérité centrale est que l’essentiel de l’activité de dépistage prénatal vise à la suppression et non pas au traitement. Ainsi, ce dépistage renvoie à une perspective terrifiante : celle de l’éradication [1]. »


student for live planned parenthood infanticideMalgré la loi fédérale sur les enfants nés vivants, qui protège les bébés nés vivants à la suite d'un avortement, l'infanticide continue de se pratiquer aux Etats-Unis. C'est une énième vidéo cachée au planning familial américain qui a révélé cela. Une conseillère d'un centre du planning familial dans le New Jersey répond ainsi à une jeune femme qui lui demande si le bébé naît vivant pour un avortement à 22 semaines, pratiqué régulièrement aux Etats Unis : "pour la plupart, non, mais cela arrive où il est encore vivant".


Mardi soir, les députés ont adopté un amendement au projet de loi sur l'hôpital qui  instaure dans les études de médecine un volet spécifique sur la contraception et l'interruption volontaire de grossesse (IVG). Cet amendement a été adopté contre l'avis du gouvernement et du rapporteur, Jean-Marie Rolland (UMP, Yonne, photo ci-contre).


L'histoire d'Alfie Patten, père à 13 ans révèle en fait un vrai problème de société en Angleterre. Le nombre de grossesses d'adolescentes explose. Et le nombre d'avortements suit. Le nombre d'adolescente multipliant les avortements a en effet lui-aussi explosé.


Sissel Rogne, la directrice de l’organisation médicale étatique norvégienne Bioteknologinemnda, déclare que la plupart des foetus norvégiens qui ont été avortés en Suède sont des filles.


Les chiffres révélés par l'administration chinoise ont de quoi faire pâlir. Avec plus de 13 millions d'avortements par an, et près de 55% des chinoises qui y ont eu recours au moins une fois, la Chine ne connaît pas la retenue. Il faut dire que la politique de l'enfant unique (un enfant par femme seulement) fait des ravages. Ce, alors qu'un récent sondage a montré que l'écrasante majorité des femmes ne soutient pas cette politique, désirant avoir la permission d'avoir deux ou trois enfants.


La députée UMP des Ardennes, Bérangère Poletti, a retiré son amendement au projet de loi sur l'hôpital proposant d'"étendre aux sages-femmes la pratique des interruptions volontaires de grossesse par voie médicamenteuse".


Les premières constatations du médecin légiste laissent toutefois penser que le fœtus serait âgé de 6 à 7 mois. Cette macabre découverte, dans un site sordide et nauséabond, a suscité beaucoup d'émoi mais aussi de nombreuses interrogations sur les circonstances de ce drame, vraisemblablement issu de la détresse d'une jeune maman.


Syndicate content