Les autorités sanitaires françaises ont lancé mardi une alerte à l'adresse de plusieurs centaines de patientes ayant subi des avortements jusqu'au mois de novembre 2007 dans quatre cliniques de Barcelone, où aurait exercé un médecin porteur du virus du sida.




Avec environ 210 000 actes par an, le nombre d'interruptions volontaires de grossesse (IVG) en France reste stable depuis 2002, relève une étude conjointe des ministères de la santé et des affaires sociales rendue publique vendredi 19 septembre. La nouveauté, sur la période, se situe en revanche dans l'augmentation du nombre d'IVG pratiquées sur les mineures.Des statistiques à prendre avec des pincettes : en effet, les bulletins ne sont plus rempli, bien qu'obligatoire. Et les chiffres de l'avortement, à l'instar des chiffres de la délinquance sont très politiques.


La branche anglaise du groupe a accepté un accord à l'amiable devant une cour de justice anglaise, acceptant les publicités des groupes religieux anti-avortement. Google interdisait en effet les publicités touchant à l'avortement et en en provenance d'associations religieuses. C'est à la suite d'un refus que Google a été poursuivi par un groupe chrétien pro-vie The Christian Institute, dont l'objectif était de mettre un lien vers un site anti-avortement avec le mot "avortement" comme mot-clé déclenchant la publicité.


C'est une spécificité américaine. Outre les équipes officielles de campagne et les partis politiques, n'importe quel groupe indépendant peut, moyennant dollars, diffuser des publicités électorales. Ces associations sont généralement regroupées sous l'étiquette "527", du nom du chapitre du code des impôts auquel elles sont affiliés. L'avantage : non soumises au contrôle des commissions électorales, elles peuvent dépenser autant d'argent qu'elles souhaitent pour défendre une cause. La plupart ne sont également pas tenues de révéler leurs donateurs -certaines cumulent parfois plusieurs millions de dollars.



Il était difficile de rédiger un article à chaque péripétie canadienne sur le sujet de l'avortement. Mais leur accumulation ne devait pas passer inaperçu sur notre site d'information. Retour donc sur l'actualité canadienne, si riche en émotions ! Alors que le projet de loi C-484 avait fait couler beaucoup d'encre (projet de loi créant une infraction nouvelle contre le foetus d'une femme enceinte), il est désormais rendu dans les tiroirs dont Dieu seul sait s'ils seront réouvert, élection oblige


Dans un pays où le taux de sélection du sexe de l'enfant est devenu dramatique, l'infanticide a été remplacé par la médecine moderne, ce qu'on appelle là-bas le foeticide. Les petites filles sont ainsi éliminées. Du coup, en Inde, donner le sexe de l'enfant est illégal : les petites filles sont sinon éliminées pour des raisons de machisme culturel.


Benoît XVI, en visite en France pour les 150 des apparitions de Lourde a profité de cette tribune pour interpeller les dirigeants français, mais aussi européens. En effet, la France étant à la présidence de l'Europe depuis l'été et pour six mois, s'adresser au président français Nicolas Sarkozy est aussi s'adresse au président de l'Union Européenne. Le discours du Pape à l'Elysée s'est terminé sur un appel éminemment politique à Nicolas Sarkozy: "la présidence de l’Union Européenne est l’occasion de proclamer l’attachement de votre pays aux droits de l’homme, depuis sa conception à sa mort naturelle" ainsi que dans tous les aspects de sa vie.


On savait que les pro-avortement avaient les moyens. Trois groupes pro-avortement (le planning familial américain, la liste d'Emilie, et le groupe NARAL) ont confirmé une dépense de 30 millions de dollars contre McCain. Cet somme considérable sera vraisemblablement dépensé durant les deux derniers mois de campagne. Le directeur du groupe NARAL constate en effet que le ticket américain est le plus pro-vie de l'histoire du parti républicain.


Comme annoncé dans un prédédent article, l'Etat du Victoria qui tente de décriminaliser l'avortement est en proie à une campagne pro-vie très active. Après une manifestation devant le Parlement la semaine dernière, le début des débats parlementaires ont été l'occasion de lancer une campagne de terrain vigoureuse.


Le parlement britannique va finalement bientôt entamer un débat dans le but d'étendre la législation sur l'avortement à l'Irlande du Nord.
En effet, si l'avortement est légal sur simple demande en Angleterre, il n'en est pas de même en Irlande du Nord, où l'avortement n'est légal que dans certaines conditions, comme par exemple pour protéger la mère. ace au débat à venir, les associations pro-vie se mobilisent. C'est le cas du groupe "Precious life" (la vie est précieuse), qui compte organiser une manifestation le 18 octobre devant le parlement de Belfast.


Congo en afriqueUne jeune fille de 15 ans répondant au nom de Jacquie, pré-finaliste des humanités d'une école de la place et habitant la commune de Lemba, à Kinshasa a trouvé la mort dernièrement, des suites d'un avortement provoqué d'une grossesse de 6 mois, a-t-on, appris, le week-end à l'ACP. Selon la source, la jeunesse fille qui avait remarqué l'arrêt de son cycle de menstruation a été informé de sa grossesse après un test auprès d'un médecin.


La question de l'avortement fait toujours la une aux Etats-Unis. La réponse d'Obama "above my pay grade" à la question "Quand un bébé a-t-il des droits ?" est devenue si célèbre aux Etats Unis, avec en plus une attaque de Sarah palin, qu'il fallait désamorcer la crise.D'un côté, Obama a reconnu que cette réponse était trop évasive, trop langue-de-bois et a entrepris de se réexprimer sur le sujet


Des milliers de militants anti-avortement se sont réunis devant le Parlement australien, à Melbourne pour protester contre le projet de loi qui décriminaliserait l'avortement. Une manifestation tendue, alors qu'une contre-manifestation de quelques centaines de personnes favorable au projet de loi ont fait le déplacement, obligeant la police à un déplacement considérable, afin de séparer les deux groupes.


La ministre espagnole de l'Egalité, Bibiana Aido, a annoncé aujourd'hui qu'une nouvelle loi sur l'avortement serait présentée au Congrès des députés au premier semestre 2009.


Le sénateur pro-vie Guy Barnet mène une campagne au parlement australien dans le but de mettre un terme au financement fédéral des avortements tardifs, c'est-à-dire après le premier trimestre de grossesse. Le Sénat devrait se prononcer bientôt sur cette mesure.


Syndicate content