Marche pour la vie canadienne 2008

Ottawa – Une manifestation « massive » a pris place hier, défilant de la colline du Parlement canadien au monument des droits de l’homme.

Il est étrange de constater que les médias canadiens ont très peu relayé l'information. Un des seuls médias Internet à en parler est le journal Sun Ottawa, journal local, mais plus pour parler des « problèmes de circulation » dû à la manifestation, et d’un policier blessé dans le trafic que de l’avortement dans le pays


Une information très intéressante nous provient d'Afrique, et plus précisément de Madagascar, où l'avortement y est interdit, qu'il soit thérapeutique, ou de convenance. En effet, un site spécialisé dans l'information en provenance d'Afrique rapporte que sur ce sujet, « les explications fournies font état d'une décision d'avoir recours à l'avortement, incitée plus par le "père" du bébé que par la jeune fille concernée.» Un chiffre insensé quand on sait les risques énormes que ces hommes font courir à leur « petite amie».


Le candidat républicain à l’élection présidentielle américaine a fait passé aujourd’hui un message fort aux électeurs pro-vie américains. Il a en effet laissé entendre qu’il nommerai à la cour suprême de justice des juges qui seront prêt à aller contre la loi « Roe v. Wade » qui légalise l’avortement aux Etats Unis, prenant en modèle deux juges réputés anti-avortement, nommés par Georges Bush, Samuel Alito et John Roberts.


Infanticide en Allemagne : l'avortement de masse en causeTrois cadavres de bébés ont été retrouvé aujourd'hui dans le congélateur d'une cave en Allemagne. L'information aurait été donnée à la police par les enfant de la mère, arrêtée aujourd'hui par la police. L'un d'eux aurait fait la découverte en cherchant une pizza dans le congélateur.


La députée Tory Nadine Dorries (photo ci-contre) a lancé le mouvement d’un projet de loi visant à limiter le délai légal anglais pour aller avorter de 24 à 20 semaines. L’Angleterre avait déjà réduit le délai légal de 28 à 24 semaine en 1990.


Le directeur de la CIA s’est inquiété hier des conséquence de la crise démographique Russe, dans un pays possédant encore une puissante force de frappe nucléaire. La Russie aura en effet besoin « pour soutenir son économie » de faire place à une immigration massive, notamment islamique, « aggravant les problèmes raciaux et les tensions religieuses » du pays.


Incroyable, mais vrai : le site prochoix.org n'hésite pas à travestir à 200% la vérité !
Ils osent annoncer que "Le Planning Familial de l’Isère vient d’être agressé par des groupes anti-IVG ". Amalgamant avortement, sexualité et contraception ils enchaînent que les militants anti-avortement "contestent violemment le droit à l’information et à la prévention sur les questions de sexualité". Rappelons que l'IVG n'est pas un moyen de contraception!


Les Evêques polonais, réunis en Conférence Episcopale à Jasna Góra se sont vivement opposés à la réunion parlementaire du Conseil de l’Europe qui a portée entre-autres sur un accès sécurisé et légal à l’arrêt de grossesse.



Le président uruguayen Tabaré Vàzquez, obstétricien de métier, a reçu le soutien de nombreuses organisations, en particulier de groupes religieux, pour avoir posé son veto à un projet de loi permettant l’avortement quelques qu’en soient les raisons. L’avortement est déjà légal dans ce pays en cas de danger pour la mère, de viol ou de pauvreté extrême.


Les députés anglais pro-vie et pro-avortement vont se battre bientôt sur un possible amendement à la loi anglaise de 1967 légalisant l’avortement. Le professeur Stuart Campbell explique pourquoi il faut selon lui réduire le délai légal d'avortement. Le professeur Stuart Campbell est un pionnier de l'imagerie en trois dimensions pour l’échographie (cf photographie ci-contre). Il est directeur du département d'obstétrique et de gynécologie de l'académie de médecine du King's College.

 

Dans un vote ultra-serré, la proposition visant à présenter une échographie à toute femme voulant avorter, une proposition qui avait passé la chambre des députés de Floride, a échoué au Sénat aujourd’hui. 20 votes à 20, elle n’a pas eu la majorité, une voix est manquante. 7 républicains et 13 démocrates ont votés contre. Un démocrate a voté pour le projet de loi. Les sénateurs avaient passés une heure trente d’un débat houleux hier.  Les femmes étant été violées, ayant subie un inceste, ou étant en danger auraient été exemptées.La loi de Floride oblige déjà à cette échographie pour les avortements après la 12ème semaine. La proposition de loi voulait l’étendre aux douze premières semaine


Avant-hier soir, alors qu’ « une petite quinzaine » de personnes se réunissaient au local du planning familial de Grenoble, « une bonne quinzaine de militant(e)s jeunes » pro-vie étaient venus protester aux cris de « planning familial assassin ».



        New Delhi -  Le premier ministre indien, M. Singh a dénoncé aujourd'hui la pratique de l'avortement sélectif en Inde qui consiste à éliminer les foetus filles au profit des garçon. Il a qualifié cette pratique de "honte nationale", et a appelé à une application plus sévère de la loi pour empêcher les médecins d'aider les parents à ne pas enfanter de petites filles.


Avortement et cancer du seinUne étude effectué à Los Angeles a montré en 1981 que la fréquence du cancer du sein était 2,4 fois plus élevé pour les femmes de moins de 33 ans qui avaient eu un avortement avant de donner naissance à un enfant. Une autre étude sur 1451 femme new yorkaise et originaires de Long Island, qui avaient développé à 40 ans un cancer du sein a montré que l'augmentation des risques de développer un cancer du sein était de 90% en regard des femmes qui avaient mené leur grossesse à terme.


Une proposition de loi pour que les hôpitaux préviennent les parents des mineurs recherchant un avortement va vraisemblablement être soumise en Californie, 1.2 millions de signatures ayant été rassemblées (largement au-dessus des 690 000 requises). La surprise dans ces 1,2 millions de signature est la présence accrue des communautés hispaniques, vietnamiennes et chinoises.


Les votants vont être une fois de plus appelés à s’exprimer sur la restriction de l’avortement dans cet état de 780 000 résidents. Une pétition de 46 000 signatures a été soumise pour replacer le débat dans les urnes (17 000 étant le minimum requis).


Situation des Etats-Unis d'Amérique sur l'IVG

Selon une étude publiée dans PNAS, les familles chinoises, indiennes et coréennes qui vivent aux Etats-Unis présentent un déséquilibre des naissances en faveur des garçons lorsque leurs deux premiers enfants sont des filles. Dans ce cas, elles ont 1,5 fois plus de garçons que les familles d'origine européenne. Rappelons qu'en Chine, ce même chiffre était de 2,2 en 1990 et de 1,39 en Inde en 1997.


Italie : 70% des gynécologues contre l'avortement

Près de 70% des gynécologues en Italie refusent de pratiquer une interruption volontaire de grossesse (IVG) et leur nombre ne cesse d'augmenter, selon un rapport du ministère italien de la Santé publié mardi.

L'avortement a été légalisé en 1978 en Italie mais une clause d'"objection de conscience" a été introduitedans le texte de loi, permettant aux médecins de refuser une IVG, comme en France.


Parmi les familles chinoises, indiennes et coréennes installées aux États-Unis, un déséquilibre des naissances en faveur des garçons apparaît lorsque les deux premiers enfants sont des filles, révèle une étude publiée dans PNAS.

Douglas Almond et Lena Edlund, de l'université de Columbia, ont utilisé les chiffres du dernier recensement américain de 2000 pour déterminer la proportion de garçons au troisième enfant lorsque la famille comportait déjà une ou deux filles. Normalement, pour l'ensemble des naissances, cette proportion est légèrement supérieure à un.


Syndicate content