Nouvelle proposition de loi encadrant l'avortement en Californie

PDF versionPDF version

Une proposition de loi pour que les hôpitaux préviennent les parents des mineurs recherchant un avortement va vraisemblablement être soumise en Californie, 1.2 millions de signatures ayant été rassemblées (largement au-dessus des 690 000 requises). La surprise dans ces 1,2 millions de signature est la présence accrue des communautés hispaniques, vietnamiennes et chinoises.

La Californie est le plus peuplé des Etats, avec près de 40 millions d'habitant, et un PIB dans l'ordre de grandeur de celui de la France.

L’initiative demande que les adolescents attendent 48 heures avant un avortement, afin que leurs parents puissent être mis au courant. La loi accepte cependant, en cas de parents beaucoup trop autoritaires, qu’un autre membre proche de la famille (un grand-mère, une tante etc.) soit prévenu à leur place. Ce qui n’a pas manqué de jeter une polémique parmi les pro-vie, certains redoutant que d’autres personnes se substitue aux parents.

Ce, alors que le Sénat de Floride devrait bientôt voter sur une proposition de loi demandant de montrer des images ultra-son aux femmes voulant avorter, qui pourrait avoir comme impact de réduire considérablement le nombre d’avortements. Une proposition qui a déjà passé la chambre des représentants de Floride, ayant été soutenue par les Républicains, mais rejetée par les Démocrates (70 votes contre 4).