Le ticket Obama-Biden s'explique

PDF versionPDF version

La question de l'avortement fait toujours la une aux Etats-Unis. La réponse d'Obama "above my pay grade" à la question "Quand un bébé a-t-il des droits ?" est devenue si célèbre aux Etats Unis, avec en plus une attaque de Sarah palin, qu'il fallait désamorcer la crise.

D'un côté, Obama a reconnu que cette réponse était trop évasive, trop langue-de-bois et a entrepris de se réexprimer sur le sujet. Sans pour autant d'être clair comme l'eau de roche... Il a en effet répondu avoir du mal à comprendre l'appartition de l'âme. Plus précisément, il a déclaré ne pas être capable de répondre à "ce genre de questions théologiques" lors d'une émission diffusée sur ABC. "Ce que je sais, c'est que l'avortement est un problème moral", a-t-il ajouté. Il a même décidé de faire un pas vers les anti-avortement, en se disant favorable à une meilleure aide pour les jeunes mères, afin qu'elles puissent choisir de garder leur enfant ou de le faire adopter.

Pour sa part, Joe Biden, le co-listier d'Obama a été certes plus clair, mais peu crédible. Il a en effet déclaré en direct à la télévision qu'en tant que catholique il pensait que "la vie commence dès la conception". Une position plus que douteuse, quand on sait que Joe Biden est un défenseur de l'avortement. Il s'est justifié en prétendant ne pas vouloir imposer ses vues à ceux qui ne pensent pas comme lui.

Des déclarations loin d'être aussi claires que celles de McCain, qui a déclaré publiquement, que la vie commençait "dès la conception", et qu'il serait "un président pro-vie".

Il semblerait que les démocrates aient senti le vent tourner (McCain a dépassé Obama dans les sondage aujourd'hui), et tentent par tous les moyens de se raprocher, si ce n'est dans les faits, au moins dans les paroles des idées pro-vie, de plus en plus majoritaires aux Etat-Unis.

Sources : Yahoo! News, Texte complet de joe Bidden et vidéo (anglais), New York Time