Brèves

24 Aug 2009

Une juge fédérale du Dakota du Sud a statué jeudi que les médecins devront, dans cet Etat du nord des Etats-Unis, avertir leur patiente choisissant d'avorter du fait que cela revient à "interrompre la vie d'un être humain vivant".

Dans une longue décision dont l'AFP s'est procuré copie, la juge Karen Schreier affirme qu'"avant de pratiquer un avortement, le médecin doit informer la patiente du fait qu'un avortement interrompt la vie d'un être humain vivant, unique et à part entière".

"Mais rien n'interdit au médecin de donner davantage d'informations à sa patiente en rappelant notamment que le terme être humain est utilisé au sens biologique et non idéologique", ajoute-t-elle.

Cette décision conclut la contestation devant les tribunaux par le planning familial d'une nouvelle loi sur l'avortement adoptée en 2005 dans le Dakota du Sud.

La juge décide en revanche que les médecins n'auront pas à avertir leur patiente enceinte qu'elle s'apprête à rompre "une relation existante avec un être humain non-né protégée par la Constitution des Etats-Unis et les lois du Dakota du Sud", contrairement à ce que prévoyait la nouvelle loi.

Ils n'auront pas non plus à citer parmi les dangers post-opératoires encourus, une augmentation des risques de pensées suicidaires et de suicide, précise-t-elle encore.

En 1973, la Cour suprême des Etats-Unis a autorisé la pratique de l'avortement. Depuis, plusieurs Etats, dont le Dakota du Sud, ont fait passer des lois afin de dissuader les femmes d'interrompre leur grossesse et réduire ainsi le nombre d'avortements.

Source : AFP via Romandie.com


19 Aug 2009

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick n'ira pas en appel d'une décision qui autorise le docteur Henry Morgentaler à poursuivre la province afin qu'elle défraie les coûts des avortements pratiqués à sa clinique privée de Fredericton.En effet, au Nouveau-Brunswick, une femme peut seulement bénéficier d'un avortement financé par le système public, et si deux médecins jugent que l'intervention est nécessaire d'un point de vue médical.

La Cour d'appel du Nouveau-Brunswick a rejeté la prétention de la province selon laquelle le docteur Morgentaler n'a pas l'intérêt requis en droit pour intenter une poursuite au nom des femmes de cette province, ce qui semblait pourtant de bon sens.

La ministre de la Santé, Mary Schryer, a néanmoins dit que la cause au sujet du financement de l'avortement est toujours devant les tribunaux et que la position de la province n'a pas changé.

Source : La Presse Canadienne via Yahoo Actualités

 


07 Aug 2009

Sonia Sotomayor a finalement bien été confirmé à la fonction de juge à la cour suprême des Etats-Unis par 68 voix contre 31au Sénat. Sonia Sotomayor est clairement favorable à la loi Roe vs. Wade qui légalise l'avortement aux Etats-Unis et que les pro-vie souhaitent abolir, la cour suprême étant la clé.

L'équilibre entre les juges pro-vie et pro-choix ne devrait cependant pas être modifé à la cour suprême, puique Sonia Sotomayor remplace un juge connu pour ses positions pro-choix.


03 Aug 2009

Une femme mariée, mère de huit enfants, a succombé lundi dernier, dans la commune de la Ndesha à Kananga au Kasaï Occidental des suites d’un avortement forcé, a appris l’ACP mercredi de sources médicales.

Selon les témoins qui ont également confirmé la nouvelle, la victime était depuis un temps, en désaccord avec son époux, qui lui reprochait de n’avoir pas planifié les naissances. Elle a ainsi tenté d’espacer les naissances en évacuant une grossesse de 3 mois, en l’absence du mari, en prenant un produit indigène déclaré nocif sur conseil d’une sage femme actuellement en fuite, a rapporté la source.

Source : DigitalCongo


30 Jul 2009

"Treize millions d'avortements sont pratiqués chaque année en Chine, en partie à cause du manque de connaissances sur la contraception chez les jeunes, rapportent jeudi les médias chinois", rapporte de manière assez incroyable l'agence de presse Reuthers. Une information reprise notamment dans le JDD, Challenge, ou encore l'Express.

Il est assez étonnant que le journaliste ne se soit pas posé la question de la fiabilité de cette information des "médias chinois". En effet, le taux d'avortement de la Chine est d'abord dû à la politique de l'enfant unique qui force les femmes à avorter sous peine d'amende lourde dès le deuxième enfant. Des avortements forcés sont aussi pratiqués.


28 Jul 2009

Amnesty International a "exhorté" lundi "le gouvernement du Nicaragua à abroger immédiatement" une loi votée fin 2006, interdisant toute forme d'avortement thérapeutique, y compris sur les femmes victimes de viol ou dont l'accouchement présente un risque mortel.

Cette loi punit de 4 à 8 ans de prison les médecins qui pratiquent une interruption de grossesse et prévoit les mêmes peines pour les femmes y ayant recours.

Les détracteurs de ce texte, adopté par les libéraux (droite) et les sandinistes (gauche), avaient alors accusé ses auteurs de chercher à attirer l'électorat très croyant avant l'élection présidentielle, remportée peu après par le candidat de gauche Daniel Ortega.


27 Jul 2009

L'association Pro Vita, en coopération avec l'association Jurivie vont prochainement intenter un recours contre la loi belge du 19 décembre 2008 relative à l'utilisation de matériel corporel humain. Ils ont reçu le soutien des Jeunes pour la Vie.

Ils entendent invalider la loi qui donne comme définition du foetus humain : "ensemble fonctionnel de cellules d'un âge supérieur à huit semaines de développement et susceptible, en se développant de donner naisssance à une personne humaine". Un embryon ayant la même définition avec l'âge inférieur à huit semaines.

Source : Bulletin Vox Vitae de l'association Pro Vita (No 3398, Juin-Juillet 2009)


17 Jul 2009

En Italie, une motion est passée à la Chambre qui engage le gouvernement à défendre à l’ONU la résolution de condamnation de l’avortement comme instrument démographique. Il faut dire que durant les dernière conférences de l'ONU, notamment la conférence "Population et Développement", il fut principalement question de réduction de la population mondiale, notamment par l'avortement

Source : Il Corriere della sera via le Nouvel Obs


16 Jul 2009

La semaine dernière, la Cour suprême a jugé que les représentants des sociétés de transport en commun de la Colombie-Britannique avaient violé la liberté d'expression garantie par la Charte canadienne des droits et libertés en refusant d'afficher des publicités politiques sur leurs autobus lors de la campagne électorale de 2005 en Colombie-Britannique.

Le directeur exécutif de l'association "Droit à la vie Nouveau-Brunswick", Peter Ryan, a affirmé que le cas en Colombie-Britannique était très pertinent en regard du litige qui oppose son groupe à la Ville de Frédéricton. Elle ne permet pas au groupe anti-avortement d'afficher ses publicités dans les abribus.

Source : La presse canadienne via Google News


14 Jul 2009

Une blogueuse sage-femme témoigne :

" J'ai moi même longtemps travaillé en centre  d'orthogénie à accompagner des femmes ou des couples dans leur demande  d'IVG. [...] J'ai vu des femmes désirer savoir si elles  étaient fécondes, depuis des jeunes filles à peine pubères jusqu'à des  femmes en periménopause. Une fois rassurées, pas question d'aller plus  loin.

J'ai vu des femmes désirer être enceintes, se sentir  merveilleusement bien dans la plénitude de cet état, mais ne pas désirer  accoucher.

J'ai vu des femmes accoucher sous X et confier leur enfant en  vue d'adoption parce qu'avoir un enfant les mettait trop en danger  psychiquement et qu'elles n'avaient pu se résoudre à avorter. Et je ne parle  même pas de tous ces bébés retrouvés dans les congélateurs ou  ailleurs.

J'ai vu des femmes désirer leur enfant et tisser des liens tout  à fait acceptables avec lui après avoir été dans le déni durant toute la  grossesse et avoir pris les contractions de l'accouchement pour une crise  d'appendicite ou de coliques néphrétiques... embarquant allègrement famille  et médecin dans leur création.
 
Dans l'ensemble, ma pratique en  centre d'IVG a toujours nourri et éclairé ma pratique en salle  d'accouchement. Ce sont les mêmes problématiques plus ou moins inconscientes  que l'on retrouve d'un bout à l'autre de la grossesse.

Je suis aussi  d'accord avec toi pour dire que l'IVG est un acte lourd. Je pense que les  entretiens pré et post IVG ne sont pas du luxe. Bien sûr, il faut absolument  qu'ils soient fait correctement avec un professionnel respectueux qui ne  cherche à aucun moment à influencer les choix de la femme. Ainsi, ils lui  permettent de conscientiser un ressenti certes douloureux mais qui peut  s'exprimer et, du coup, être moins chargé.

Malheureusement, nombreuses  sont les femmes qui préfèrent ne rien savoir, subir une anesthésie générale  et se dépêcher d'oublier toute l'histoire. C'est la porte ouverte à la  récurrence (certains appellent cela : récidive), les mêmes causes restées  dans l'inconscient produisant les mêmes effets. Elles s'exposent aussi à voir  ressurgir le problème dans un moment difficile, lors d'un deuil, un divorce,  n'importe quel stress important ou même lors d'une grossesse  ultérieure. "

Source : constellations-je-nous


12 Jul 2009

Le courant chrétien de l'UMP a décidé de se structurer. Anne Soubrier, adjointe au maire de La Madeleine, est désormais présidente du Parti chrétien démocrate du Nord (PCD). Elle a déclaré que "nous assumons les idées fortes du christianisme social : dignité de la personne, de la conception à la mort naturelle, rôle irremplaçable de la famille, prêter attention aux plus fragiles, promotion de l'initiative privée et de la liberté. Et les gens se retrouvent autour de ces valeurs chrétiennes alors qu'ils ne se retrouvaient pas forcément dans l'UMP qui les a oubliées." Le PCD est très clair : leur éthique les positionne contre l'avortement, contre les mères porteuses, contre le PACS, contre les mariages homosexuels, contre l'euthanasie. « Mais nous ne sommes pas là pour labourer à contre-courant, rassure Gilles Waddington, délégué départemental. L'avortement existe, le PACS aussi, alors autant tout faire pour que cela se passe bien. Nous préférons rester associés à l'UMP même si nous sommes en désaccord sur de nombreuses valeurs. Parce qu'il faut aller dans le sens du rassemblement. »

Source : la Voix du Nord


10 Jul 2009

Christian cardinal Tumi à confirmé ce jeudi sur Equinoxe TV que les fidèles de son son archidiocèse organisent ce samedi une manifestation contre la ratification par le Cameroun du protocole de Maputo. Ce texte ratifié par le chef de l'Etat fin mai est dangereux , a soutenu le prélat. Il promeut l'avortement et l'homosexualité , selon lui.

Samedi , les chrétiens catholiques entendent organiser des processions à partir de toutes les paroisses pour converger au siège du diocèse à bonadibong où le cardinal tiendra un discours sur le protocole à problème. "Si la police ne nous provoque pas tout se passera bien", a dit le cardinal qui précise que l'église à Douala organise une manifestation pacifique.

Source : yondjeu


06 Jul 2009

Le 4 juillet a donc eu lieu le Rally for Life à Dublin. Apres la Messe, et malgré une pluie battante, des gens venus de tout le pays se sont rassembles devant le "Garden of rememberence". Mais c'est pourtant avec avec un magnifique soleil que la marche a commence et se terminera. 

Environ 3000 personnes de tous les âges étaient la pour montrer leur détermination à garder l'Irlande exempte de tout avortement et pour célébrer la vie aux sons de la musique. Des milliers de panneaux et de bannières se sont ainsi déployées tout au long du parcours. Une petite centaine de militants pro-avortement se sont évertués à troubler la marche par sans pour autant réussir à perturber qui ou quoi que ce soit. Le Rally s est poursuivi par les discours des responsables des organisations comme Youth Defence et Coir ainsi que de Norma Mc Corvey, la fameuse Roe, célèbre aux Etats-Unis d'Amérique pour avoir donné la loi légalisant l'avortement du même nom.

Source :

SOS-tout-petits Isère


04 Jul 2009

Le Figaro dédie un long article à l'explosion du nombre de manifestations à Paris. Le Figaro note que lors du premier trimestre, le nombre des manifestations sauvages a explosé de 62% dans la capitale, passant 187 à 303. Soit presque deux par jour et note que les militants anti-avortement de SOS tout-petits figurent parmi les plus «récalcitrants».

Source : LeFigaro