Europe

La droite espagnole unit ses forces contre l'avortement

Les adversaires de l'avortement n'ont pas dit leur dernier mot en Espagne. Après l'importante manifestation organisée à Madrid, où près de 300 000 personnes ont défilé contre la dépénalisation partielle de l'interruption volontaire de grossesse (IVG), la pression sur le gouvernement ne faiblit pas. Le Parti populaire, principal mouvement d'opposition, s'est attribué au Parlement le rôle de porte-parole du mouvement Pro vida (en faveur de la vie). Son leader, Mariano Rajoy, a annoncé qu'il déposerait une série d'amendements et que, si la loi était approuvée, il la dénoncerait devant le Tribunal constitutionnel. Le chef des conservateurs s'est également engagé à modifier la législation s'il remportait les élections en 2012.

Espagne : nouvelle manifestation contre la légalisation à venir

Plus de 600 bus et des milliers de personnes sont attendus demain à Madrid pour manifester contre le projet de loi déposé au Parlement pour modifier la loi sur l'avortement. Emmenés par le Forum de la famille, qui regroupe une quarantaine d'ONG contre l'IVG, ils défileront sous le slogan "Chaque vie compte". Toutes les sensibilités politiques devraient être représentées. (photo de la précédente manifestation ci-contre)

Référendum irlandais : la peur de l'avortement

Les sondages donnent le "oui" majoritaire pour le nouveau référendum sur le traité de Lisbonne, mais en recul ces derniers temps, et certaines franges demeurent très méfiantes.

Des associations anti-avortement comme l'association Coir arguent que le traité permettra à la Cour européenne de justice de statuer sur l'avortement. Le Coir groupe mène une campagne choc avec des foetus sur ses affiches. Le clergé catholique n'a pas pris position officiellement, exhortant les fidèles à voter en leur âme et conscience.

"L'avortement est un sujet très important pour moi. Je suis sûr que si nous votons 'oui', tôt ou tard l'avortement sera introduit dans le pays", déclare Sean Moran, un ouvrier de l'industrie automobile au chômage âgé de 40 ans.

Source :

l'express

Le Pape appelle les pharmaciens à l'objection de conscience

Dimanche 14 septembre 2009, à l'occasion du Congrès mondial de la Fédération internationale des pharmaciens catholiques à Poznan (Pologne), le Pape a appelé les pharmaciens à recourir à l'objection de conscience contre la vente des produits qui portent atteinte à la vie humaine. "Le pharmacien ne peut pas renoncer aux exigences de sa conscience au nom des lois du marché, ni au nom de certaines législations complaisantes", a-t-il affirmé en rappelant que le gain économique, légitime et nécessaire, devait être subordonné au respect de la loi morale. Cet appel intervient après l'autorisation en Italie au mois de juillet de la pilule abortive RU 486. Notons qu'en Italie, ces appels du Pape sont entendus : entre 2005 et 2007, les gynécologues qui refusaient d'effectuer l'interruption volontaire de grossesse en faisant valoir l'objection de conscience, sont passés de 58% à 70%.

Source : Gènétique.org

Le bateau de l'avortement ne voguera plus

Le bateau ayant procédé à des avortements dans les eaux internationales après avoir embarqué des femmes de pays où la législation l'interdit ne voguera plus. En 2004, les bateaux de guerre portugais l'avaient empêché d'accoster. Plus récemment, le "bateau de l'avortement" s'est rendu sur les côtes espagnoles. Raison de l'arrêt de son activité : le changement de législation dans le pays d'origine du bateau : la Hollande.

Belgique : recours futur contre la loi d'utilisation du matériel corporel humain

L'association Pro Vita, en coopération avec l'association Jurivie vont prochainement intenter un recours contre la loi belge du 19 décembre 2008 relative à l'utilisation de matériel corporel humain. Ils ont reçu le soutien des Jeunes pour la Vie.

Ils entendent invalider la loi qui donne comme définition du foetus humain : "ensemble fonctionnel de cellules d'un âge supérieur à huit semaines de développement et susceptible, en se développant de donner naisssance à une personne humaine". Un embryon ayant la même définition avec l'âge inférieur à huit semaines.

Source : Bulletin Vox Vitae de l'association Pro Vita (No 3398, Juin-Juillet 2009)

La pilule RU 486 autorisée sous condition en Italie

Jusqu'à présent, l'italie interdisait l'usage de ce produit dont l'indication est une grossesse confirmée.  L'Italie a finalement dû accepter une ouverture au nom de la liberté de commerce, le produit étant reconnu au niveau de l'Union Européenne.

Italie : la Chambre contre l'avortement comme instrument démographique

En Italie, une motion est passée à la Chambre qui engage le gouvernement à défendre à l’ONU la résolution de condamnation de l’avortement comme instrument démographique. Il faut dire que durant les dernière conférences de l'ONU, notamment la conférence "Population et Développement", il fut principalement question de réduction de la population mondiale, notamment par l'avortement

Source : Il Corriere della sera via le Nouvel Obs

Syndicate content