France

Les forfaits IVG augmentés de 50%

Une manifestation pour défendre l’accès à l’avortement a eu lieu le 6 novembre 2010 à Paris. Organisée par le Planning familial, l’ANCIC (Association nationale des centres d’interruption de grossesse et de contraception) et la CADAC (Coordination des associations pour le droit à l’avortement et à la contraception), elle a rassemblé 2700 personnes selon la police. Le 5 novembre 2010, le ministère de la Santé a annoncé que les forfaits IVG versés par la sécurité sociale aux centres pratiquant des avortements seraient augmentés de 50% d’ici la fin de l’année. Cette augmentation représente 27 millions d’euros.

Angers : appel de l'association L'Attente

Le mouvement catholique "L'Attente" s'est formé l'année dernière, après qu'un donateur ai proposé d'offrir une maison pour accueillir de futures mères en difficulté, à Angers. Mais le donateur vient de se rétracter. L'urgence d'une telle maison existe toujours, ainsi que notre bonne volonté. D'où l'appel à l'aide de l'association.

Seule solution, comme cela s'est fait dans d'autres diocèses : se faire prêter, provisoirement, (ou donner ?) une maison.

Suivant la taille de la maison, l'association pourra recevoir 2, 3, ou 4 futures mères, et leur donner les meilleures conditions pour elles et pour l'enfant qu'elles ont choisi d'accueillir. Cette maison doit être située à Angers ou en périphérie, proche d'un bus ou du tramway. L'association recherche également des personnes compétentes dans les domaines de l'éducation, du social, du médical, de l'administratif etc., pour assurer bénévolement, en équipe, une demi-journée ou une journée par semaine - ou simplement ponctuellement, à la demande -  une aide, et une présence auprès des futures mères.

Source : En marche pour a vie

 

L’embryon tas de cellules ou être humain? le point de vue du scientifique

De deux choses l’une: ou il est un simple amas de cellules, et l’avortement ne pose de problèmes qu’à ceux qui sont trop bêtes pour le comprendre, ou bien c’est un être humain.

Source : l'intégralité de l'article sur Le dingo fureteur

Avortement paroles de députés

Droit de Naître

Le bulletin de Droit de Naître de septembre 2010 revient sur 40 ans de mouvement de libération des femmes, évoque les marches pour la vie de Bordeaux et Varsovie, soutient la pétition de SOSvita.org contre le développement de l'avortement de confort au Luxembourg. On peut aussi lire la réponse de quelques représentants du peuple au précédent bulletin.

La «pilule du surlendemain» remboursée par la Sécu

On l’appelle la «pilule du surlendemain», est utilisable jusqu'à cinq jours après un rapport à risque, EllaOne est désormais remboursable par la Sécurité sociale, a annoncé ce lundi le laboratoire HRA Pharma qui la commercialise.

Question de M. Pinte au gouvernement

Déplorant qu’il « existe peu de données concernant le retentissement psychologique de l’IVG », Etienne Pinte, député UMP a demandé au gouvernement s'il "entend engager, et dans quel délai, une étude épidémiologique sur ce sujet particulièrement important". Le gouvernement s'y est refusé pour des rainsons de "confidentialité", jugeant sans éléments précis que cela ne dépendait que d'une "attitude positive des professionnels".

Roselyne Bachelot : l'avortement comme critère de notation des agences régionales de santé

Le 10 juin 2010 au Sénat, Roselyne Bachelot a répondu aux questions de sénateurs, lors de la séance de discussion d'une question orale sur la "politique de contraception et d'interruption volontaire de grossesse", posée par Michèle André. Citant le rapport de l'Inspection générale des affaires sociales (IGAS) sur l'IVG et la prévention des grossesses non désirées, la sénatrice socialiste Michèle André a interrogé le gouvernement sur les mesures qu'il prévoit pour "lutter contre le taux d'échec important des moyens de contraception ainsi que pour garantir un égal accès à l'interruption volontaire de grossesse sur l'ensemble du territoire".

Pétition contre Roselyne Bachelot

Droit de Naître a remis ce jour au Premier Ministre 3 910 pétitions de foyers indignés par les mesures de Roselyne Bachelot organisant la plus grande liberté d’accès à l’avortement, par l'augmentation des dépenses de vingt sept millions d'euros en pleine crise budgétaire et la création de futures ARS, Agences régionales de santé, auront l’instruction d’intégrer la prise en charge des avortements comme une "composante à part entière de l’offre de soins".

Droit de Naître vient de demander au Premier Ministre d’empêcher son ministre de la Santé de poursuivre sa politique de la terre brûlée : dans son aveuglement idéologique, la ministre de la Santé n’a pas pensé octroyer une pareille somme à aider les futures mères et leur bébé.

Source : communiqué de presse de Droit de Naître

Lassitude croissante pour la pilule

"J’ai arrêté. Je n’en pouvais plus !", c’est le constat fait par de plus en plus de jeunes femmes qui ont longtemps pris la pilule. Un généraliste effectuant aussi des consultations gynécologiques en région parisienne confie : "Mes patientes se posent de plus en plus de questions. Ces derniers mois, pas une semaine ne se passe sans que l’une d’entre elles ne vienne me voir pour trouver une autre forme de contraception. Elles ont toutes quasiment le même profil : jeunes femmes actives de 25 à 35 ans, sous pilule depuis 10 ans ou plus, la plupart en couple stable depuis plusieurs années."

ADV : bilan de la "Tournée bioéthique"

De Bordeaux à Paris, en passant par Marseille, Toulon, Nice, Reims, Nancy, Rouen et Dijon, la Tournée bioéthique 2010 a réuni près de 4500 participants autour du thème : Naître ou ne pas naitre, de l’avortement au bébé à tout prix.

Syndicate content