France

L'ordre des sages-femmes s'éloigne de sa base en France

Un amendement sur l’autorisation des sages-femmes à prescrire la pilule abortive est à l'ordre du jour au Sénat. Le sujet fait débat dans la profession : si l'ordre des sages-femmes y est favorable, il n'en est pas de même pour une grande partie des praticiennes.

Frédéric Nihous s'exprime sur l'avortement

Frédéric Nihous, tête de liste Libertas aux Européennes dans le nord vient de s'exprimer via le site catholique lesalonbeige, dans lequel il avait été accusé d'être pro-avortement.

Il a souhaité clarifier sa position.

Une liste anti-avortement aux Européennes

Le parti récemment créé "Solidarité, Liberté, Justice et Paix" a finalement présenté deux listes aux élections européennes, en Ile-de-France et dans le Sud-est. Rappelons que ce parti résolument contre l'avortement a été fondé il y a tout juste un an dans le but de "défendre la vie sous tous ses aspects, de la conception jusqu'à la mort naturelle".

Stéphane Audran : "C'est terrible de se faire avorter" (Vidéo)

Samedi soir, Stéphane Audran a avoué lors de l’émission « On n’est pas couché » de Laurent Ruquier avoir regretté d’avoir avorté et d’avoir signé le manifeste des 343 salopes, écrit par Simone de Beauvoir qui appelait à la légalisation de l’avortement en 1971 en France. Elle s’est expliquée en affirmant avoir « évolué » et que cette évolution « a donné plus de respect à la vie humaine ». A l’attention des femmes qui aujourd’hui avortent par centaines de milliers en France, elle a déclaré « si on pouvait les aider…leur faire comprendre », insistant sur des « aides matérielles, ce qu’on ne fait pas ».

Les sages-femmes françaises à nouveau menacées

Par un biais de procédure parlementaire, l’amendement Poletti que le Collectif des Sages-femmes de demain était parvenu à évincer, vient d’être réintroduit au beau milieu d’une réunion confidentielle de la Commission des affaires sociales du Sénat, par un sénateur centriste. Le comité se remobilise. La présidente, Olivia Delechette (photo ci-contre) a envoyé une lettre aux sénateurs dénonçant un "sentiment d'injustice" et un manque de respect.

IMG : cas de conscience chez les médecins

L'Hôpital Robert Debré à Paris évoque les cas de consciences auxquels sont confrontés les médecins quand ils doivent  déterminer si les foetus dont on leur a soumis l'examen, présentent une affection d'une "particulière gravité" justifiant un avortement. Dans le cadre de sa case documentaire "Infrarouge", France 2 a abordé la question dans un documentaire réalisé par Karim Miské "Un choix pour la vie". Ce dernier évoque "une loi dont les termes ouvrent sur un questionnement philosophique abyssal" : "doit-on faire naître un enfant qui a 10% de risques de présenter un retard mental?" Comment décider de la gravité d'un handicap? Où sont les limites? La relation médecin-patient s'avère cruciale et devrait être permanente.

Le planning familial français autorisé à délivrer le RU486

Un nouveau décret autorise désormais des structures telles que le planning familial et les centres de santé, à délivrer la pilule abortive. Désignée sous le nom RU 486, ce médicament n’est pas un simple comprimé. Il nécessite, normalement, un suivi de plusieurs jours.

Oui à la vie : une association veut marcher pour la vie à Bordeaux

Après la grande marche pour la vie de Paris en janvier dernier, après la marche à Lyon en juin 2008, c'est au tour de Bordeaux de se doter d'une association organisant sa marche pour la vie. L'objectif étant bien sûr de protester contre l'avortement des enfants à naître. En effet, l'association écrit sur son site Internet "Nous sommes convaincus que l'enfant à naître représente notre avenir".

Le député Christian Vanneste pose une question à Roselyne Bachelot: remercions M. Vanneste!

Monaco légalise l'avortement thérapeutique

Syndicate content