angleterre

Vers une remise en cause de la loi sur l’avortement en Grande-Bretagne ?

Suite au récent succès des jeux paralympiques, une "alliance de militants pro-vie et de groupes religieux lance un nouvel appel à restreindre la loi de 1967 sur l’avortement, afin d’empêcher les médecins d’effectuer des avortements en raisons d’anomalies physiques". 

Angleterre : le cousin de la reine s'engage aux côtés du mouvement pro-vie

WDans le quotidien conservateurThe Daily Telegraph, Lord Nicholas Windsor, un cousin de la reine (qui a déjà fait parler de lui sur ce sujet en estimant l'avortement pire qu'Al Qaïda), prend position du côté des opposants à l'avortement.

Grande-Bretagne : revoir les modalités de l’entretien pré-IVG

En Grande-Bretagne, la députée du Mid-Bedfordshire, Nadine Dorries, s’apprête à déposer un amendement pour modifier les règles de l’accès à l’avortement en Grande-Bretagne. 

Après avoir déposé en 2008 une proposition de loi, finalement rejetée mais qui avait été soutenue par plusieurs ministres importants de l’actuel gouvernement, pour abaisser le délai maximum pour l’interruption volontaire de grossesse (IVG) de 24 à 20 semaines, elle se concentre désormais à la prise en charge des entretiens pré-IVG.

Ceux-ci seraient en effet l’objet de conflits d’intérêts puisqu’ils sont menés par les cliniques dont les avortements contribuent au chiffre d’affaires. Elle propose donc que ce conseil soit externalisé vers des organismes indépendants et qu’un délai de réflexion pouvant aller jusqu’à 10 jours soit requis pour les femmes faisant une demande d’IVG. Nadine Dorries espère ainsi réduire de 30% le taux annuel d’avortements, soit passer de 200 000 à 140 000. La proposition est soutenue par le ministre de la Santé du gouvernement de David Cameron.

Source : Le Figaro

Grande Bretagne : légaliser les "avortements à domicile" ?

BPAS (anciennement British Pregnancy Advisory Service), le plus grand "fournisseur" d'avortements en Grande Bretagne veut obtenir une décision de justice autorisant les femmes à avorter chez elles. Ce défi lancé à la Haute Cour, qui sera entendue à ce sujet le 28 janvier 2011, est contesté par le ministère de la santé suite à la rupture des négociations entre les ministres et les dirigeants de BPAS.

Le fils du Duc de Kent désigne l’avortement comme la pire menace pour l’Europe…

Lord Nicholas Windsor s’est exprimé dans le journal américain First Things.

Je voudrais m’arrêter spécialement sur un sujet et une pratique qui constitue le déficit moral qui à est lui seul le plus dommageable dans la vie contemporaine : l’avortement de nos enfants à naître.

Des avortements gratuits pour les employées

Une agence britannique de santé sexuelle et de reproduction a semé la controverse en offrant à son personnel des avortements gratuits en guise d’avantages sociaux. «Pas reconnue pour sa sensibilité, l'agence Marie Stopes a récemment semé la controverse en partageant une pause publicitaire avec une sélection de marques de bière, des supermarchés, des produits pour les cheveux et des barres de confiserie», a affirmé une représentante d’un groupe pro-vie, Josephine Quintavalle, lors d’une entrevue avec le journal britannique «Daily Mail».

Grande-Bretagne : Réduction de la durée limite d'avortement?

David Cameron a réaffirmé vendredi sa volonté de réduire la durée limite pour prétendre à un avortement, alors qu'un rapport d'expert du collège Royal des obstétriciens et des gynécologistes, préconisait, quelques heures avant, de la laisser inchangée, rapporte samedi le site internet anglais Daily Mail . Le premier Ministre avait précédemment déclaré que la limite serait réduite de 20 à 22 semaines au lieu de 24 en vigueur actuellement. Le rapport diffusé vendredi, et commandé par le gouvernement, affirmait qu'avant 24 semaines après la conception, un foetus ne percevait pas la douleur car ses terminaisons nerveuses ne sont pas encore suffisamment "développées". Les auteurs du rapport concluait qu'il n'y avait aucune raison pour modifier la durée limite d'avortement.

Source : Le JDD

Avortement après fécondation in vitro

80 fœtus conçus par fécondation in vitro (FIV) sont avortés en moyenne chaque année en Grande-Bretagne, ce qui représente environ 1% des grossesses par assistance médicale à la procréation, selon les données de la Human Fertilisation and Embryology Authority (HFEA).

Nouvelles statistiques de l'avortement en Angleterre et au Pays de Galles

Les statistiques de l'avortement pour 2009 en Angleterre et au Pays de Galles ont été publiées ce matin par le Département de la Santé de ces pays. Le nombre total d'avortements sur des résidentes britanniques est passé de 195.296 en 2008 à 189.100. Par ailleurs, moins d'irlandaises partent avorter à l'étranger.

Royaume-Uni : des pubs pour l'avortement

Entre deux pubs pour une lessive et un yaourt, les téléspectateurs britanniques pourront bientot voir des spots pour l'avortement. L'associatiom Marie Stopes International, qui gère huit cliniques pratiquant l'interruption volontaire de grossesse a en effet annoncé hier qu'elle diffusera dès lundi des spots sur la chaine de télévision Channel Four. L'annonce a suscité l'émoi, notamment parmis les groupes pro-vie. Le Royaume-Uni affiche l'un des taux de grossesse et d'avortement chez les adolescentes les plus élevés d'Europe. Diana Hovig, directrice deMarie Stopes International a estimé que l'initiative est pédagogique. Elle est surtout financière surtout quand on connait le cout d'une telle opération et les masses d'argent brassées par le business de l'avortement.

Source : direct matin

Syndicate content