pays-bas

Pays-Bas : des fœtus en plastique pour rappeler les 33000 victimes annuelles de l'avortement légal (photos)

L'association pro-vie néerlandaise « Schreeuw om Leven » a marqué le 29e anniversaire de la légalisation de l'avortement aux Pays-Bas en étalant sur la grande place de La Haye, devant l'entrée de la Seconde chambre du Parlement 30.000 figurines en plastique de fœtus à 10 semaines de gestation pour rappeler que plus de 33.000 tout-petits sont tués chaque année dans ce pays en vertu de la loi.

 

 

 

 

 

 

 

Source : Le blog de jeannne Smits, nederland Dagblad

Pays-Bas : échographie et doublement des avortements volontaires tardifs

L'offre généralisée de l'échographie de la 20e semaine aux Pays-Bas, effective depuis 2007, a entraîné un doublement des avortements volontaires tardifs. Devant ce chiffre effrayant, le parti « Christen-Unie » (petit parti membre de la dernière coalition de gouvernement Balkenende) a proposé soit de repousser l'échographie au-delà des 24 semaines, puisque l'avortement est légal aux Pays-Bas jusqu'à ce terme, ou bien de raccourcir le délai légal de l'« IVG » à 18 semaines.

Pays-Bas : les échographies à 20 semaines font augmenter le nombre d'avortements

Une étude remise au pouvoirs publics avant Noël mais seulement rendue publique ces derniers jours atteste que depuis début 2007, date à partir de laquelle une échographie totalement prise en charge par les assurances sociales est systématiquement proposée aux femmes enceintes à la 20e semaine de grossesse, le nombre d'avortements a fortement augmenté pour les bébés atteints de spina bifida et d'hydrocéphalie. Ces avortements ne sont pas comptabilisés en tant que tels : on parle d'enfants « morts nés » à la 22e semaine, le nombre d'enregistrements de ces naissances ayant donc fortement progressé en 2007 par rapport à 2006. Il semble également que le nombre d'enfants atteints d'un « bec de lièvre » (fente labiale) d « morts-nés » ait progressé sur la période 2005-2007, et que le nombre d'enfants nés vivants atteints de cette affection ait diminué, sans que la corrélation soit aussi forte, affirme le rapport.

L'échographie du 2e trimestre a clairement pour but de dépister des anomalies fœtales ; elle permet la mise en place d'un eugénisme public qui ne dit pas son nom, la responsabilité des décisions étant portée par les mères ou les couples qui décident « personnellement » (mais sous quelle pression médicale ?) de recourir à un avortement dit « médical ».

Source : blog de Jeanne Smits, rapport

Le bateau de l'avortement ne voguera plus

Le bateau ayant procédé à des avortements dans les eaux internationales après avoir embarqué des femmes de pays où la législation l'interdit ne voguera plus. En 2004, les bateaux de guerre portugais l'avaient empêché d'accoster. Plus récemment, le "bateau de l'avortement" s'est rendu sur les côtes espagnoles. Raison de l'arrêt de son activité : le changement de législation dans le pays d'origine du bateau : la Hollande.

Syndicate content