pilule du surlendemain

La «pilule du surlendemain» remboursée par la Sécu

On l’appelle la «pilule du surlendemain», est utilisable jusqu'à cinq jours après un rapport à risque, EllaOne est désormais remboursable par la Sécurité sociale, a annoncé ce lundi le laboratoire HRA Pharma qui la commercialise.

EllaOne : une aubaine financière pour HRA Pharma

Alors que le chiffre d'affaire du Norlevo a reculé de 17% l'an dernier, la nouvelle pilule ellaOne (également appelée pilule du surlendemain) se révèle être un gage de croissance pour le petit laboratoire français HRA Pharma, producteur de ces deux contraceptifs d'urgence. Sa directrice générale, Erin Gainer, n'hésite pas à prédire qu'ellaOne devrait être, "d'ici à deux ou trois ans, [leur] premier produit, tous pays confondus".

Pour cela, HRA Pharma ouvre des filiales en Allemagne, Grande-Bretagne, Italie et bientôt Espagne. Le laboratoire, dont le chiffre d'affaires atteindra 35 millions d'euros cette année, avec une rentabilité annuelle de 5% à 12%. Tel était le souhait de son créateur, André Ulmann, un ancien de Roussel Uclaf qui avait été responsable de la pilule abortive RU 486.

Source : Le Figaro via la revue de presse gènéthique

La pilule du surlendemain arrive en France

Une pilule du surlendemain, qui peut être prise dans les cinq jours suivants le rapport sexuel, sera bientôt proposée aux femmes. Contrairement à la pilule du lendemain, efficace dans les trois jours mais de manière dégressive, EllaOne marcherait dans 95 % des cas de façon constante. Sous forme de prise unique, elle sera vendue d’ici à la fin du mois de septembre, uniquement sur ordonnance et non remboursée par la Sécurité sociale dans un premier temps.

Syndicate content