"Bateau de l'avortement" : le Portugal condamné

PDF versionPDF version

La Cour européenne des Droits de l'homme de Strasbourg vient de condamner le Portugal pour violation de la liberté d'expression. Le secrétaire d'Etat à la Mer portugais avait envoyé, en 2004, un navire de guerre contre le "bateau de l'avortement" de l'association néerlandaise "Women on Waves" pour l'empêcher d'entrer dans le port de Figueira de Foz. Lisbonne soupçonnait alors l'association de vouloir distribuer à bord des produits pharmaceutiques interdits, comme la pilule abortive RU 486 ou d'encourager la pratique de l'interruption volontaire de grossesse (IVG) créant alors "un danger pour la santé publique". Rappelons qu'à l'époque, l'avortement était strictement limité au Portugal. Il est autorisé depuis 2007 jusqu'à la 10ème semaine.

 

Pour les juges de Strasbourg, rien de prouvait que les militantes allaient effectuer des actes illégaux. Ils ont estimé que l'Etat portugais auraient pu saisir les médicaments plutôt que d'envoyer un navire de guerre.

 

Rappelons que les bateaux de cette association ont déjà navigué en Irlande en 2001 et en Pologne en 2003, avant d'être interdits en 2004, interdiction finalement levée en 2007 par le gouvernement néerlandais, et a ppubliquement révélé avoir procédé à des avortements de femmes issues de pays limitant l'avortement dans les eaux internationales.

 

Source : LaLibre.be via Gènétique