Manifestations contre l'avortement dans des villes espagnoles

PDF versionPDF version

Dans le centre de Madrid, des mil­liers de mani­fes­tants — 130.000 à 160.000 selon les orga­ni­sa­teurs — ont mani­festé sur le thème "Oui à la vie", récla­mant "l'abolition de la légis­la­tion per­mis­sive de l'avortement et le retrait de toutes les dis­po­si­tions de nature à faci­li­ter l'euthanasie et la mani­pu­la­tion des embryons humains" selon un mani­feste lu au cours de la manifestation.

Quelques cen­taines d'autres per­sonnes, répon­dant à l'appel d'une dizaine d'organisations regrou­pées sur la plate-forme Hazte Oir (Fais toi entendre) ont mani­festé à Barcelone, Oviedo, Saragosse, Las Palmas et devaient mani­fes­ter dans 80 autres villes espagnoles.

En 2010 une nou­velle loi sur l'avortement est entrée en vigueur. Elle élar­git consi­dé­ra­ble­ment les pos­si­bi­li­tés d'avortement par rap­port à la loi de 1985.

La nou­velle loi auto­rise l'avortement au cours des 14 pre­mières semaines de gros­sesse et porte cette pos­si­bi­lité à 22 semaines s'il y a "un risque pour la vie et la santé" de la mère ou si " de graves mal­for­ma­tions du foe­tus" sont consta­tées. Cette durée est illi­mi­tée dans le cas où le foe­tus "est atteint d'une mala­die extrê­me­ment grave et incu­rable" et que la situa­tion est consta­tée par une com­mis­sion médicale.

La loi pré­voit l'obligation d'informer "au moins un des deux parents" de la femme enceinte âgée de 16 ou 17 ans sauf dans le cas où cette infor­ma­tion pré­sente un dan­ger pour la mineure.

Au cours des der­nières années, les mou­ve­ments hos­tiles à l'avortement ont orga­nisé diverses mani­fes­ta­tions à Madrid contre la nou­velle loi.

Source : Vous nous ils