Washington (D.C.) — Des bons scolaires pour les pauvres plutôt que des subventions pour avorter

PDF versionPDF version

Suite à une discussions sévère sur le budget, un compromis restaure notamment une disposition interdisant le financement avec l’argent des impôts fédéraux de l’avortement dans la capitale de la nation, disposition qui avait été abolie dans un précédent budget par le président Obama et les idéologues du parti démocrate quand ils contrôlaient les deux chambres du Congrès. En revanche, un système d’aide financière grâce à des bons scolaires permettra à plus d'élèves issus de familles à faibles revenus du District fédéral de s’inscrire dans des établissements privés.

Source : Pour une école libre