Quand Michael Jackson chantait contre l'avortement

PDF versionPDF version

La sortie, la semaine dernière, d’un nouveau coffret collector est l’occasion pour les fans de Michael Jackson de découvrir une nouvelle facette de leur idole : celle d’un militant anti-avortement et fervent catholique.

Edité par Sony, ce coffret, vendu en France environ 35 euros et comprenant 3 CD et 1 DVD, est censé commémorer le vingt-cinquième anniversaire de la sortie de "Bad". Alors que le premier disque offre une simple version remasterisée de l’album de Michael Jackson, le deuxième, lui, propose des chansons totalement "inédites" enregistrées par la star elle-même dans son studio personnel de Hayvenhurst durant la production de "Bad".

Des démos et morceaux non retenus

Le disque est en effet une compilation de démos, de morceaux non retenus pour l’album et de remixes. La fiche de description du produit précise que "ce matériel est publié tel qu’il a été enregistré durant les sessions de "Bad". Rien n’a été ajouté ou changé". Si l’ensemble se révèle de qualité et d’intérêt très variables, la troisième piste a au moins l’avantage de nous en apprendre un peu plus sur les convictions du "King of Pop".

Intitulé "Song Groove (A/K/A Abortion Papers)", ce morceau est en effet une véritable charge religieuse contre le droit à l’avortement. Les paroles, relativement courtes, racontent l’histoire d’une jeune fille, vivant encore chez ses parents, et ayant décidé d’avorter, tandis que le refrain affirme (en anglais) :

Ce formulaire d’avortement
Signé en ton nom contre la parole de Dieu
Ce formulaire d’avortement
Pense à la vie, j’aimerais avoir mon enfant.

Il est impossible de dire pour quelles raisons cette chanson a été écartée de l’album "Bad"… ni de prédire quelles auraient les conséquences dans le cas contraire, alors que Michael Jackson était au sommet de sa gloire et que l’album s’est vendu à plus de 40 millions d’exemplaires dans le monde.

Source : Nouvel Obs