La pilule RU 486 autorisée sous condition en Italie

PDF versionPDF version

Jusqu'à présent, l'italie interdisait l'usage de ce produit dont l'indication est une grossesse confirmée.  L'Italie a finalement dû accepter une ouverture au nom de la liberté de commerce, le produit étant reconnu au niveau de l'Union Européenne.

Plutôt que de s'engager dans un bras de fer avec Bruxelles, le gouvernement italien a autorisé la prescription du RU 486, la pilule de l'avortement, dans le cadre exclusif de l'hôpital. "Il n'y avait plus de moyen ni technique ni juridique de faire autrement" a ainsi confié le directeur de l'Agence italienne pour la Pharmacie. La Hongrie, confrontée au même problème a perdu tous ses recours.

L'Union a en effet compétence dans le domaine économique. Par la progressive marchandisation s'institue une prévalence des règles économiques communautaires qui retire de fait aux Etats leur compétence en matière d'éthique et de santé publique.

Les Irlandais, qui ont obtenu des garanties quant au vote prochain du traité de Lisbonne remanié pourraient peut-être ainsi connaître le même sort un jour.

Source : Bulletin Vox Vitae de l'association Pro Vita (No 3398, Juin-Juillet 2009)