Accompagnement des grossesses des adolescentes

PDF versionPDF version

La Croix consacre un article à l'accompagnement des grossesses des adolescentes promu par la Fondation de France, et lancé en 2003 au lycée Jean Moulin de Roubaix. Cette initiative regroupe un éventail de travailleurs sociaux dans le but d'aider les jeunes femmes mineures enceintes à poursuivre leur scolarisation tout en s'épanouissant dans leur rôle précoce de maman. "Il y a six ans, quand on a vu arriver trente gamines enceintes au fil de l'année scolaire, on s'est dit qu'il fallait faire quelque chose, raconte Suzanne Six, assistante sociale. Car beaucoup abandonnaient pour se consacrer à l'éducation de leurs enfants, ou en venaient à se replier sur elles-mêmes."

Concrètement, les travailleurs sociaux qui accompagnent les jeunes mères font le lien entre la maternité, la Caisse d'Allocations familiales, le psychologue, les conseillères conjugales ou le Crous. Les jeunes filles sont dans des situations de vie diverses : vivant chez leurs parents, en couple, seules, en foyer... La création de cette petite équipe d'accompagnement leur permet de renouer des liens personnels qui incitent à la confiance et permettent d'organiser sereinement l'arrivée de l'enfant. Des plages d'examen spéciales leur sont aménagées afin que les contretemps dus à la grossesse n'entraînent pas d'échec scolaire.

De son côté, la CAF a étendu différentes aides aux jeunes mamans qui ont déclaré leur grossesse avant l'âge de 18 ans : allocation de rentrée scolaire extra-légale, aide à l'outillage pour les formations professionnelles, aide à l'équipement pour celles qui doivent s'installer seule.

Pour Jean-François Pernot, psychologue, "une grossesse pour une lycéenne peut être inquiétante, mais pas forcément dramatique. Elle peut devenir problématique si elle est mal accompagnée". C'est de cet accompagnement que viennent remercier nombre de jeunes mamans après l'accouchement ou l'obtention de leurs diplômes.

Source : LaCroix via Gènéthique.org