Chapelet contre l'avortement sous les insultes à Bordeaux

PDF versionPDF version

Le « chapelet pour la Vie » organisé par l’association catholique, Sos Tout Petits, a été très animé à Bordeaux. Le but de cette prière publique est de « confier à Dieu les centaines de milliers d’enfants disparus chaque année en France à cause de l’avortement ». C’est ainsi qu’environ 150 personnes se sont retrouvées devant la cathédrale Saint-André à Bordeaux, en communion avec d’autres groupes de la même association qui organisaient le même événement dans toutes les grandes villes de France. Durant une heure et demie, et menés par plusieurs prêtres, ceux-ci ont donc prié et chanté, sous la protection vigilante des forces de l’ordre.

Vers 15 heures, la place Pey-Berland a ensuite connu un déchaînement de haine anti-catholique. En effet, plusieurs dizaines de militants d’extrême gauche, menés par le NPA, des associations féministes et des marginaux regroupés sous la banderole « Burdigala anti-fa »  se sont mis à insulter les familles à genoux. Aux cris de « Caca-Catholique », « Marie, Jésus, on t’encule » et « Ah si Marie avait connu l’avortement, on n’aurait pas tous ces emmerdements », les manifestants ont en vain tenté de perturber les catholiques qui sont restés d’un très grand calme.

Le constat a aussi été proche dans les autres villes dans lesquelles SOS tout-petit avait organisé une action similaire, comme sur le parvis de Notre-Dame-la-Grande à Poitiers, ou à Paris, Nantes, Grenoble...

Source : Novopresse Aquitaine