Ouverture du procès du tueur du Dr Tiller

PDF versionPDF version

Empêcher le meurtre d'innocents est-il toujours légitime ? Quelqu'en soient les moyens ? C'est à ce type de questionnements moraux que devra se livrer la cour de justice du Kansas chargée de statuer sur le sort de Scott Roeder, l'homme qui en mai 2009 a abattu le boucher de l'avortement américain, feu le docteur Tiller. Le procès de Scott Roeder, 51 ans s'est en effet ouvert aujourd'hui.

Scott Roeder, 51 ans, avait été arrêté trois heures après le meurtre du docteur George Tiller le 31 mai 2009 dans une église de Wichita au Kansas.

Le Dr Tiller, 67 ans, était l'un des très rares médecins à pratiquer des avortements tardifs aux Etats-Unis, c'est-à-dire des interventions effectuées après 22 semaines de grossesse. Personnage très controversé, il était surnommé "Tiller the baby killer" (Tiller le tueur de bébés) par les opposants à l'avortement.

En prison, M. Roeder a admis avoir commis le meurtre, mais il plaide non-coupable, affirmant que son geste était "nécessaire" pour protéger la vie des foetus. Le juge Warren Wilbert a fait savoir qu'il voulait éviter que ce procès ne devienne un lieu de débat sur la question de l'avortement, très controversée aux Etats-Unis. C'est pourtant bien de cela dont il s'agit, et il n'est pas sûr qu'il lui sera possible d'éviter la question.

Au sein du tribunal, la sécurité était renforcée, six adjoints du shérif patrouillant dans le bâtiment, où se trouvait également un chien détecteur d'explosifs.

L'accusation a détaillé les préparatifs effectués par M. Roeder dans les heures et les jours précédant le meurtre du médecin.

La procureur adjointe, Nola Foulton, a notamment expliqué qu'il avait acheté une arme à feu deux semaines auparavant, puis des munitions et avait été vu le dimanche précédent le meurtre dans l'église du Dr Tiller, alors que celui-ci était absent.

La veille du meurtre, il se serait en outre entraîné au tir dans la propriété de son frère, selon Nola Foulton.

Le procès s'est ouvert le jour du 37e anniversaire de la décision historique "Roe v. Wade" de la Cour suprême qui a légalisé l'avortement aux Etats-Unis.

Source : Le Figaro