L'UMP fait marche arrière : le MPF se désolidarise

PDF versionPDF version

Malgré une prise de position claire duLe chef de file des députés UMP, Jean-François Copé, sur la proposition de résolution socialiste visant à aligner le droit français sur le droit des États membres de l'Union européenne les plus progressistes dans chaque domaine du droit de la famille, l'UMP semble reculer. M. Copé avait pourant déclaré : "il est des pays où le délai autorisé pour l'IVG est beaucoup plus important qu'en France. Dans ce cas de figure, quel est l'arbitrage?". Le MPF (Mouvement Pour la France) s'oppose dans un communiqué de presse à cette proposition par la voix de Véronique Besse, et Dominique SOUCHET, députés du Mouvement pour la France La proposition sera soumise au vote de l'Assemblée nationale mardi 23 février.

"Cette proposition de résolution est irresponsable. Elle livrerait sans conditions ce qu’il nous reste de souveraineté aux expériences européennes les plus destructrices en matière familiale.

Cette proposition de résolution est également dangereuse. Elle menace des repères familiaux essentiels en dépossédant les Français de leur autonomie dans un domaine qui leur tient particulièrement à cœur.

Véronique BESSE et Dominique SOUCHET estiment que ce sont les Français qui, sur ces sujets essentiels, devraient être consultés, au lieu d'être soumis aux législations transgressives adoptées par certains pays européens.

Ils appellent tous leurs collègues députés de la Majorité à rejeter la proposition du Parti Socialiste par un vote franc et massif mardi prochain."

 

Il est possible de contactez son député pour lui demander avec courtoisie de voter contre cette résolution qui se veut non contraignante mais qui doit être suivi du dépôt d'un projet de loi.

Source : enmarchepourlavie