Les forfaits IVG augmentés de 50%

PDF versionPDF version

Une manifestation pour défendre l’accès à l’avortement a eu lieu le 6 novembre 2010 à Paris. Organisée par le Planning familial, l’ANCIC (Association nationale des centres d’interruption de grossesse et de contraception) et la CADAC (Coordination des associations pour le droit à l’avortement et à la contraception), elle a rassemblé 2700 personnes selon la police. Ces associations militantes pour le "droit à l’avortement" considèrent que la loi "Hôpital, patients, santé et territoire" (HPST) adoptée au début de l’été 2009 a entraîné le regroupement des établissements de santé avec pour conséquence "la fermeture d’hôpitaux de proximité, de maternités, et donc de centres IVG".

Le Dr. Paul Cesbron, ancien président de l’ANCIC affirme que les personnels des centres d’interruption de grossesse (IVG) maintenus se retrouvent avec une activité plus importante à laquelle ils ne parviennent à faire face et que "les femmes ont beaucoup de difficultés à obtenir des rendez-vous". Il ajoute qu’un nombre accru de femmes françaises, environ 5000, partent chaque année à l’étranger pour avorter et dit redouter une réapparition des avortements clandestins. Pour Maya Surdut du Collectif pour les droits des femmes, "l’avortement reste un tabou. Nous avons obtenu sur le papier, un allongement des délais de 10 à 12 semaines, ce qui place la France dans la moyenne européenne, et la suppression de l’autorisation parentale pour les mineures, mais il y a de plus en plus de médecins qui refusent de pratiquer des IVG".

Les manifestants ont réclamé la réouverture des structures de proximité, le maintien de tous les centres d’IVG et la possibilité pour les femmes d’avoir un rendez-vous dans les 5 jours.

Le 5 novembre 2010, le ministère de la Santé a annoncé que les forfaits IVG versés par la sécurité sociale aux centres pratiquant des avortements seraient augmentés de 50% d’ici la fin de l’année. Cette augmentation représente 27 millions d’euros.

Source : synthèse de presse gènéthique