A Montréal, les pro-choix peinent à mobiliser