Elles accueillent leurs enfants handicapés malgré les pressions pour avorter