Les anti-avortement de Charente ont changé de tête